Mon vin à moi

Mon compte Mon Compte Mon Panier Mon Panier 0

Journeyman - Last Feather Rye

Whisky

Journeyman - Last Feather Rye

55,00€ TTC

Demi-bouteille de 50cl

Cépage(s)

Taux d'alcool

45,00°

Allergène(s)(s)

Sans allergène

55,00€ TTC

Demi-bouteille de 50cl

Journeyman - Last Feather Rye

Whisky

Journeyman - Last Feather Rye

Cépage(s)

Taux d'alcool

45,00°

Allergène(s)

Sans allergène

Sa petite histoire

Les whiskies Journeyman sont produits à Three Oaks, dans l’état du Michigan. La distillerie s’est implantée sur le site d’une fabrique historique nommée « Featherbone », ayant appartenu au légendaire EK Warren. Celui-ci a su révolutionner l’art de la corseterie grâce à de nouvelles technologies. Lorsque Bill Welter fonde cette distillerie, il s’inspirera de l’esprit et des valeurs de la fabrique afin de produire d’authentiques Craft Whiskies, dans la pure tradition américaine. Certifiée « Organic », la totalité des céréales proviennent de producteurs locaux, et le processus est entièrement manuel, avec de petits volumes.

Ses secrets de fabrication

Ce Rye Whiskey est élaboré à partir de 40 % de blé et 60 % de seigle du Midwest, ainsi qu’une touche d’orge. Après une distillation unique, il est vieilli en fût de chêne blanc Américain.

Son mode d'emploi

Son profil

Une attaque fruitée de banane mûre, qui évolue sur des notes épicées et poivrées. Sa bouche présente un bel équilibre entre le seigle, plus épicé, et le blé, plus sucré, offrant une belle buvabilité. La dégustation se termine sur une finale fraîche et mentholée. À travailler en Sazerac, en Brunswick ou encore en Old Fashioned.

Vous aimerez aussi

Quelques propositions qui iront bien avec votre Journeyman - Last Feather Rye

WHISKY : BON À OFFRIR ET À MARIER

Quel bon whisky choisir ? Quel bon whisky offrir ? Quoi manger avec le whisky ?

Séparateur

Dans cet article nous ne parlerons pas du whisky qui va finir noyé dans un verre de soda en boîte de nuit, mais bien de l’eau-de-vie mythique dont raffolent les hommes, les vrais… et les femmes aussi que diable !

Lire l'article