Mon vin à moi Mon vin à moi
Mon compte Mon Compte Mon Panier Mon Panier 0

A la découverte du terroir

BORDEAUX



Aujourd’hui, on veut de la jeunesse et du fruit. Cela tombe bien ! Savez-vous qu’à Bordeaux, les tanins des cabernets apportent de la fraicheur, que les merlots de la rive droite explosent de fruits rouges et développent une belle tension sur les terroirs calcaires, que le bio gagne du terrain chaque année, qu’on y produit des vins sans sulfite ajouté d’une grande pureté… et qu’il existe, à côté des crus classés, de nombreux domaines accessibles ? Bordeaux is back !





Le bio gagne du terrain !

En Gironde, 800 entreprises viticoles se sont regroupées pour faire baisser de façon drastique l’utilisation de pesticides et abandonner dans les deux ans les herbicides et autres sproduits dangereux. Une démarche collective unique en France, qui a également permis d’aider des domaines à se convertir au bio.
Aujourd’hui, Bordeaux est la plus grande surface bio de France en appellation, avec 11 000 ha de vignes ! Et c’est pas fini !





Les derniers millésimes de Bordeaux

2018

Un millésime en deux temps : après un printemps extrèmement humide, l’été est ensoleillé et l’arrière-saison superbe. Conditions idéales pour la maturité des merlots et cabernets qui affinent leurs tanins et préservent leurs arômes.

2017

Des rendements extrèmement faibles, dus aux gelées tardives de fin avril. Après un été sec, les pluies de début septembre ont pu provoquer des maladies. Le retour du beau temps a permis aux vignes tardives de mûrir dans de bonnes conditions. Avantage à la rive gauche !

2016

Un été chaud et particulièrement sec : seulement 13 mm de pluies entrre le 24 juin et le 12 septembre. Mais les vignes, bien arrosées en hiver et au printemps, n’en ont pas souffert. L’alternance de nuits fraîches et de journées chaudes a permis de belle maturités tout en conservant la fraicheur du fruit. Des vins gourmands

2015

Millésime précoce, mais surtout l’année la plus chaude et la plus ensoleillée jamais enregistrée, plus encore que 1947 ou 1921. Sécheresse et canicule, de début juillet à mi-août, heureusement entrecoupées de pluies en août. Très bel ensoleillement en septembre, sans chaleur excessive. Bonne maturité phénolique, tout en conservant des tanins assez sérrés. Millésime de garde !





Cépages Phares

Vins rouges

Cabernet Sauvignon

Cabernet Franc

Merlot


Vins blancs

Sémillon

Sauvignon Blanc

Muscadelle





Et si l’habit faisait le moine ?

Si l’on en croit Jean-Robert Pitte*, le choix de la bouteille n’est pas le fruit du hasard. La bordelaise, d’origine anglaise, a les épaules marquées pour retenir le dépôt lors du versement. C’est une métaphore de l’éthique protestante, puritaine et rigide. Pas d’impuretés possible dans le vin ! La bourguignonne est plus archaïque avec ses épaules tombantes, ses formes rondes et charnues. Dans la Bourgogne catholique, qu’importe le dépôt, pourvu qu’on ait le plaisir !

* La bouteille de vin 2013 - Ed. Taillandier


Laissez-vous tenter !

Haut Médoc AOC Château Cantemerle

Haut Médoc AOC Château Cantemerle

2010

Bordeaux

37,90€

Saint-Estèphe AOC La Dame de Montrose

Saint-Estèphe AOC La Dame de Montrose

2011

Bordeaux

47,75€

Haut-Médoc AOC Château Sociando-Mallet

Haut-Médoc AOC Château Sociando-Mallet

2014

Bordeaux

30,00€

Pomerol AOC Fugue de Nénin

Pomerol AOC Fugue de Nénin

2014

Bordeaux

27,50€